Heure à Córdoba
NOUVELLES - E-MAIL - QUI NOUS SOMMES - LE LIVRE - VERSION ESPAGNOLE AMAZONAS - CLIMAT - ENERGIE - VERSION ANGLAISE - NOTES DU PILOT - LINKS










Le Grand-Duché sera sauvé par l’Américain Rifkin

Emile Schmitz
Martelange

Novembre 29, 2015
Lors d’une conférence de presse en date du 24 septembre 2015, le Ministère de l’Economie a annoncé la réalisation d’une étude stratégique d’envergure intitulée "The Third Industrial Revolution Strategy" qui sera réalisée avec la Chambre de commerce et en collaboration avec IMS Luxembourg. Cette étude a comme objectif d’identifier et de faciliter au Grand-Duché la mise en place à long terme d’un nouveau modèle économique qui s’appuie sur la convergence des technologies de l’information et de la communi-cation (TIC), de l’énergie et des transports au sein d’un réseau intelligent. L’étude sera réalisée par l’économiste spécialiste dans la prospective Jeremy Rifkin.

Les coûts de l’étude sont assez flous. L’économiste américain réclamerait 450 000 euro. L’argent proviendrait d’une nébuleuse : le Gouvernement, la Chambre de Commerce, IMS, ENOVOS, CREOS et donc de la poche du contribuable.

Jeremy Rifkin a publié un ouvrage « La Troisième Révolution industrielle » dans lequel il analyse l’étouffement de nos économies sous la dépendance des énergies fossiles et propose des solutions pour une croissance durable tout au long du XXIème siècle. Selon Jeremy Rifkin " …notre civilisation industrielle est à un tournant. Le pétrole et les autres énergies fossiles touchent à leur fin, tandis que les technologies issues de ces énergies ou alimentées par ces dernières sont devenues obsolètes. Toute l’infrastructure industrielle fondée sur ces énergies fossiles est dans un état d’obsolescence avancée. Il en résulte une hausse dramatique des taux de chômage. Les gouvernements, les entreprises et les consommateurs sont submergés par les dettes, et les niveaux de vie s’effondrent. Un milliard d’êtres humains sont confrontés à la faim. Pire encore, les premiers signes du changement climatique, engendrés par ce modèle, font leur apparition, mettant ainsi en péril les capacités de survie de notre espèce. " Al Gore ne nous avait-il pas déjà prédit ceci lors de son passage à Luxembourg?

Jeremy Rifkin propose alors d’agir de manière concertée, en partageant les perspectives (sic). Pour y parvenir, il identifie 5 piliers qui doivent être mis en œuvre simultanément : 1. le développement des énergies renouvelables à grande échelle (champs éoliens, centrales photovoltaïques, énergies marines … )
2. la généralisation des énergies renouvelables à l’échelle de chaque bâtiment transformé en mini-centrales électriques.
3. le déploiement des technologies de stockage, par le biais de l’hydrogène ou d’autres moyens, dans chaque bâtiment et dans toute l’infrastructure, pour emmagasiner et réguler la production de ces énergies intermittentes.
4. l’utilisation de la technologie de l’Internet pour transformer le réseau électrique en système intelligent de distribution décentralisée de l’énergie.
5. la transformation de la flotte de transport en véhicules électriques rechargeables ou à piles à combustible, pouvant acheter ou vendre de l’électricité sur un réseau électrique intelligent.

Lorsque les 5 piliers entreraient en synergie et seraient couplés à des progrès significatifs en termes d’efficacité énergétique, ils formeraient une nouvelle plateforme technologique indivisible qui permettrait d’augmenter considérablement la productivité des entreprises et des industries, de créer de nouvelles opportunités commerciales, de développer la création d’emplois, et d’atteindre des objectifs de développement durable ambitieux.

On ne peut s’empêcher de penser que Rifkin se berce d’illusions. Les dernières années ont montré que les énergies fossiles sont loin de toucher à leur fin; au contraire les nouvelles technologies d’exploitation reculent les dates d’épuisement de plus en plus. Les technologies dérivées comme les centrales électriques-thermiques combinées ou les procédures modernes de stockage thermique par changement de phase sont le contraire d’obsolètes. Il n’est donc pas étonnant que Rifkin soit très contesté entre économistes, et même aux EU il est loin de faire la une (voir par exemple le commentaire du Mises Institute https://mises.org/blog/rifkins-folly).

Et certains disent que de lui confier une étude qui coûte fort cher ne vaut guère la peine, vu les résultats et conclusions qu'on connaît par avance. En plus, annoncer un coût zéro de l’énergie verte est une ânerie. Même son coût écologique est loin d’être nul : que faut-il d’énergie et de métaux rares pour fabriquer un panneau photovoltaïque!

Rifkin nous dit que chaque logement va devenir une petite centrale électrique qui, grâce à un réseau d'information et d'énergie hyperfin, va communiquer en permanence avec ses voisins de manière à optimiser les plus et les moins d'énergie des uns et des autres. Mais ce réseau, qui le gère?

Big Brother saura tout de vos habitudes de consommation : si vous allumez la nuit parce que vous avez des insomnies, si vous vous levez tard, le nombre de lessives que vous lancez chaque semaine, et utilisera ces données pour optimiser le système. Peut-être vous collera-t-il des malus quand vous consommerez trop selon ses critères ou des bonus si vous vous conformez à ses règles.

La revue Economie Politique n° 58, pp105-112 nous alerte aussi sur les dangers de tels réseaux ouverts qui sont non seulement manipulables, mais également vulnérables. Un virus pourrait provoquer une panne gigantesque que les opérateurs mettraient plusieurs semaines à surmonter. Et l’auteur de conclure : "Après avoir lu les dernières pages du livre de Rifkin, je me suis endormi et j'ai rêvé. J'étais dans ma maison bioclimatique à température et hygrométrie contrôlées et j'avais du mal à respirer. Alors je sortais dans le jardin et je m'apercevais que j'avais un masque sur le visage qui m'étouffait.

Et j'entendais la voix de Rifkin qui disait : C'est la quatrième révolution industrielle ! Chaque être humain est une petite centrale thermique qui fait partie d'un grand tout. Nous avons trouvé le moyen de régler définitivement le problème de l'effet de serre en optimisant votre production de CO2 grâce à ce masque relié à un système d'échange d'information planétaire."

Des projets tels que celui de Jeremy Rifkin ne sont pas nouveaux dans l’histoire. Descartes dans le Discours de la Méthode parle du "Projet d’une science universelle qui puisse élever notre nature à son plus haut degré de perfection ". En 1697 Daniel Defoe avait déjà parlé de " l’âge des projets ". Mais Jonathan Swift envoie ces projecteurs sur l’île volante Lagarto. L’abbé de Saint-Pierre élabore un projet de paix perpétuelle. Jean-Jacques Rousseau faisait de la propriété privée l’origine du mal. Heidegger définit la vie du Dasein comme " projet ". Mais Thomas More aurait envoyé tous ces beaux-parleurs et prophètes, y inclus Al Gore et Jeremy Rifkin, sur son île Utopia.



Retourner à la page Principale        Aller à la Version Espagnole

Envoyez-nous votre opinion
comments powered by Disqus


Vous êtes le visiteur numéro:
a partir de Decembre 2006

Click for Pilar Observatorio, Argentina Forecast

Locations of visitors to this page

Tester votre vitesse d'Internet

Speakeasy Speed Test




Vous êtes le visiteur numéro:

à partir de Novembre 28, 2008
Ici notres statistiques


Regardez le temps dans l'Argentine



Voir icí autres intéressantes
statistiques de la page


De quels pays que nous visitons??
¿Qui sont les visiteurs?

Locations of visitors to this page