Heure à Córdoba
NOUVELLES - E-MAIL - QUI NOUS SOMMES - LE LIVRE - VERSION ESPAGNOLE AMAZONAS - CLIMAT - ENERGIE - VERSION ANGLAISE - NOTES DU PILOT - LINKS










COP21 nous a réappris l’obéissance.

Emile Schmitz
Martelange

Decembre 18, 2015

Madame Nagel du Senningerberg a bien raison de nous le rappeler sans cesse dans la presse. Le manque de respect de certains scientifiques pour les croyances de l’homme de la rue la choque. Ces hérétiques veulent sortir du troupeau des fidèles et devraient être excommuniés.

La génération de nos grands-parents nous donnait un exemple beaucoup plus édifiant. La société était basée sur le respect de l’autorité et l’obéissance.

Le catéchisme catholique disait :

« Der von den Untergegebenen zu leistende Gehorsam darf nicht bedingt sein von ihrer Einsicht in die Gründe, welche die Oberen bei ihren Anleitungen geleitet haben. Persönliche Fehler und Unvollkommenheiten der Oberen dürfen ihn nicht beeinträchtigen und schwächen (en résumé: il faut obéir même si on n’en comprend pas les raisons ou si les instructions viennent d’autorités au comportement douteux)».

Le règlement de service des employés de l’Arbed disait:

« En vue d’assurer la fécondité de la collaboration de tous, chaque employé doit l’obéissance et le respect à ses supérieurs, la confraternité à ses collègues, la bienveillance et la politesse à ses subordonnées. Les manquements commis peuvent entraîner, suivant la gravité de cas, une répr-imande, la suppression totale de la gratification de fin d’année, une suspension temporaire de service ou le congédiement immédiat. La décision appartient au directeur général ».

Une circulaire des années soixante dans une administration de l’Etat luxembourgeois disait :

« Le subalterne a pour première loi l’obéissance, pour premier devoir le dévouement, pour principale habitude le sacrifice. De toutes ces vertus, l’obéissance est la plus belle ; c’est une vertu virile, qui, dominant les bas instincts de vanité et de révolte, va au devant des désirs des chefs ».

Le drame de l’humanité est que cet esprit d’obéissance et de discipline nous a souvent conduits dans des hystéries collectives : croisades, sorcières brûlées, fascismes.

Si le Luxembourgeois depuis 50 ans ne se laisse plus museler ni par l’Eglise, ni par l’Etat nous ne sommes pas à l’abri de nouvelles religions et manichéismes : le communisme exigeait pendant de longues années l’obéissance à ses slogans, Georges Bush exigeait qu’on se mette dans l’armée des bons pour aller massacrer les méchants et aujourd’hui des fanatisme financé par l’Arabie saoudite exige une obéissance totale de ses candidats au martyre.

Revenons au climat. Même le pape semble sentir d’où vient le vent, et toutes les girouettes des églises le confirment. Lui aussi brûlerait bien les mécréants et les climat-sceptiques sur un bûcher comme Galilée ou d’autres hérétiques mais cela dégagerait des gaz à effet de serre. Le gaz carbonique rempla-cerait l’encens.

Plus personne ne croit à un enfer à 200°C et un Purgatoire à 100°C, mais beaucoup de gens croient aux prophéties de Greenpeace d’une augmentation de 2°C pour l’an 2100, bien que les températures des dernières 20 années soient sur un plateau et n’obéIssent pas aux programmes d’ordinateur. Dommage, il ferait plus agréable à la côte belge en été avec deux degrés en plus.

Mais comme disait André Maurois en 1939 en parlant de l’empoisonnement des foules :

« L’empoisonnement par les mots est bien plus tenace que l’empoisonnement par les gaz. Ceux-ci se dissipent rapidement dans l’atmosphère. L’empoisonnement par les mots pénètre profondé-ment dans les esprits. Les effets en sont contagieux. La victime devient un agent volontaire de la propagation du mal ».

Georges Orwell aurait aimé la COP21. 30 années après son livre 1984 la fiction est devenue réalité. Tout le monde doit dire et penser la même chose et ceux qui osent poser des questions sont congédiés, comme des journalistes de France 2 ou de la BBC. COM 21 s’achève sous les hourra mais aucun accord contraignant n’est signé. Ce grand barnum pseudo écologique sur le climat se résume comme d'habitu-de à de bonnes intentions. Tout est laissé à la bonne volonté des pays pour les 100 milliards. Comment vont-ils être repartis et combien chaque pays va donner ? Nul ne le sait. Tout pays peu se désengager à tout moment. L'accord soit disant conclu ne sera en vigueur qu'en 2020. Pourquoi pas tout de suite ?

Il faut organiser de grands mouvements de foule pour avoir un troupeau de moutons nombreux et obéissants. Les rassembler tous en un même endroit comme à Nuremberg, à la place Maidan, à la place Rouge ou à la Bastille pour créer une hystérie collective. Toutes les religions et tous les démago-gues le savent. Al Gore, Jeremy Rifkin, WWF et Greenpeace y réussissent parfaitement. Ils partiront de Paris avec les poches pleines de notre argent. Des milliards gaspillés pour la cause des touristes écolos.



Retourner à la page Principale        Aller à la Version Espagnole

Envoyez-nous votre opinion
comments powered by Disqus


Vous êtes le visiteur numéro:
a partir de Decembre 2006

Click for Pilar Observatorio, Argentina Forecast

Locations of visitors to this page

Tester votre vitesse d'Internet

Speakeasy Speed Test




Vous êtes le visiteur numéro:

à partir de Novembre 28, 2008
Ici notres statistiques


Regardez le temps dans l'Argentine



Voir icí autres intéressantes
statistiques de la page


De quels pays que nous visitons??
¿Qui sont les visiteurs?

Locations of visitors to this page